Médiation Animale

(Structures spécialisées : Foyers de vie, MAS, FAM, MECS, Maisons d’enfants, Maisons de retraite, EHPAD)

Téléchargez la Plaquette sur le lien

Nous remercions pour leur confiance :
- le FOT Chanteclerc (Castres – 81) adultes présentant une déficience intellectuelle
- EHPAD “Les Moulins” de Puylaurens – 81
- EHPAD “Les Jardins de Jouvence” ORPEA Albi – 81
- la Maison de retraite de Réalmont – 81
- la Maison de retraite de Briatexte – 81
- la Maison d’enfants de Palleville – 81
- le Foyer de vie de Gaillac – AGAPEI 81 adultes présentant une déficience intellectuelle
- EHPAD “La Villégiale” Castres – 81
- EHPAD AGIR Castres – 81
- EHPAD “Les Quiétudes” Lautrec – 81 

Définition : La médiation animale qu’est ce que c’est ?

“Recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle    humain-animal dans les domaines éducatifs, sociaux ou thérapeutiques.”

On peut donc retrouver deux approches de la médiation animale soit :
sur le versant thérapeutique ; on parlera alors d’équithérapie ou de thérapie assistée par l’animal TAA. Dans ces cas on situe une intervention dans laquelle « un animal, qui possède certaines particularités fait partie intégrante du processus thérapeutique ».
dans le domaine des Activités. On parlera alors d’Activité assistée par l’Animal A.A.A. Ce type d’activité procure des « occasions d’améliorer la qualité de vie des personnes, autant que dans les domaines de l’éducation, de la stimulation corporelle ou psychique, de la distraction que dans celui de la thérapeutique ». (Fonction thérapeutique) L’activité se caractérise par l’absence de « but thérapeutique spécifique ».

Ces deux approches sont d’origine anglo-saxonnes et peuvent être aidante en termes de définition. En France la médiation animale n’a pas fait l’unanimité sur sa définition désigne indifféremment des activités à but thérapeutiques ou non.

FOT Chanteclerc qui vient en visite 1 fois par moisMaison de retraite de Puylaurens, chez qui nous allons 1  fois par mois :

Description du projet détaillé :

  Les publics

1) Conduire des initiatives de médiation animale avec des jeunes qui relèvent  soit de structures PJJ, de M.E.C.S. (ordonnance 45 ou A.S.E…..), d’I.T.E.P. amène à poser nombre de questions :
La loi du 5 mars 2007 préconise des actions innovantes pour l’accompagnement de ces jeunes (« diversifier les modes d’intervention et renouveler les relations avec les parents et les enfants » (article 22))
Pour les équipes, des questions d’accompagnement et de prise en charge souvent liées aux représentations, à l’enfermement dans le quotidien que les acteurs ont de leurs publics mènent parfois à un fort sentiment d’impuissance : « on a déjà tout essayé, vous ne pensez tout de même pas que…. ».
Les I.T.E.P relèvent du handicap avec notification de la MDPH. Les jeunes souffrent de troubles du comportement et autres troubles dys…. et quelque fois pour ne pas dire souvent on pourrait retrouver ces publics dans la cadre des mesures A.E.M.O. voire A.S.E.

2) Permettre des moment privilégiés pour les publics porteurs de handicap (IME, FO, FOT, IEM, ESAT).
Les personnes accueillies doivent depuis 2002 être au centre du projet d’accueil, validé par la mise en place du projet personnalisé et/ou individualisé afin d’entreprendre réellement des actions visant l’épanouissement et le bien être de la personne.

3) Animer (mettre en vie) le quotidien des personnes âgées et/ou dépendantes. Maisons de retraites, EHPAD, hôpitaux.

L ‘animal, en tant que tiers, et être vivant, permet d’aborder, d’exprimer les ressentis sur toutes ces questions affectives, motrices, intellectuelles par son contact régulier.

Objectifs du projet et pistes de réflexion

  • Changement de comportement des personnes de la simple présence des animaux 
  • Permet positionnement, affirmation de soi : j’aime, j’aime pas. Animal préféré…
  • Permet de construire une communication. Verbale ou non
  • Comportement : sur le rapport humain / sur le rapport homme-animal
  • Apaisement : les personnes arrivent à s’exprimer sans contrainte de vocabulaire, d’expression, de clarté…. Ce n’est pas ça qui compte !
  • Pas de peur de jugement
  • Réciprocité de l’humeur : attitude – comportement – affection
  • Possibilité d’avoir de l’autonomie. différent de la vie quotidienne : Peut se déplacer seul, tester, essayer…
  • Evolution de la capacité : “être capable de faire….”
  • Valorisation : on pose aussi des actes techniques. Retour direct de l’animal. Résultat rapide.
  • Motricité – Toucher – Coordination – Sensations
  • Travail sur les sens – les ressentis….
  • Sur la durée : possibilité d’apprentissages simples ou complexes selon le degré d’autonomie.
  • Actes concrets qui permettent une satisfaction immédiate – valorisation
  • Pas de discrimination de la part des animaux – Travail sur la différence
  • Animal pose ses propres limites : travaux sur la relation aux autres
  • Affectif – lien – réciprocité
  • Réalité de la vie : naissance – mort – maladie
  • Prendre soin de …
  • Donner des soins à … sentiment d’utilité
  • L’autorité
  • Le respect de l’autre donc de soi
  • Travail sur le cadre

L’action proposée

 Les actions conduites dans le cadre du Domaine de Brametourte sont encadrées par un professionnel formé aux publics du champ social et médico-social. (Titulaire du Diplôme d’Etat de Moniteur éducateur et d’un D.E.J.E.P.S. (Diplome d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et des Sports – « Développement de Projet  territoire et réseaux») et par une monitrice diplômée BEES1 (activité équestre) pour les activités à cheval.

La connaissance des publics en grande difficulté relationnelle et sociale est une réalité connue du responsable, porteur du projet. Cette connaissance est indispensable pour l’accueil et l’accompagnement de ces publics ainsi que le travail en complémentarité avec les équipes pluriprofessionnelles. C’est d’ailleurs suite aux expériences professionnelles vécues, au diagnostic de territoire du Tarn que le projet à pu émerger. La Ferme pédagogique, au départ projet pédagogique et de loisir, voit aujourd’hui une autre perspective suite aux rencontres et accueils d’établissements venus à Brametourte.

C’est ainsi que la médiation animale peut avoir des fonctions thérapeutiques, des fonctions sociales, relationnelles, suivant les axes définis dans le cadre du projet et suivant le pilotage de l’action.

La fiche action Médiation animale dans tous les cas s’inscrit dans le prolongement des actions inscrites dans le cadre des P.P.E. pour ce qui touche à la protection de l’enfance (Projet Pour l’enfant) ou le P.I.A. (projet individuel d’accompagnement) pour les autres types de structures. Le site de BRAMETOURTE avec sa ferme pédagogique et son activité  équestre s’inscrit dans les compétences de la médiation animale, mais reste le prestataire au service des établissements et des structures.

 Les objectifs du projet de la personne accueillie restent pilotés par le professionnel de l’établissement ou de la structure (psychologue : projet psycho-thérapeutique, éducateur : projet éducatif etc…)

Vous pouvez consulter notre album photo pour vous donner un aperçu de nos activités, visites, rencontres ou réflexions sur notre page Facebook.